24 mai

Faisons le point sur les étapes de l’achat d’une maison à Pibrac !

PLATEAU - Maison

La plupart des Français rêvent de devenir propriétaires ! Seulement beaucoup sont novices (surtout en cette période de taux bas qui profite aux primo-accédants) et beaucoup mettent la charrue avant les bœufs. Ils ont tendance à visiter sans connaître leur budget ou sans savoir exactement ce qu’ils veulent. Imaginez le temps qu’ils perdent et qu’ils font perdre à tout le monde.
Vous voulez acheter une maison à Pibrac, commencez par le commencement. Allez à la banque et faites le point sur la mensualité que vous pouvez payer et sur les conditions du crédit qui vous seront accordées. Ensuite, penchez-vous sur les critères qui définissent votre projet immobilier. Avez-vous besoin de plusieurs salles de bains, d’un garage, d’une cave, d’une école à proximité ? Préférez-vous acheter en centre-ville ou acceptez-vous de vous éloigner un peu pour payer moins cher ?

Déposez des alertes mail
Lorsqu’on n’a pas beaucoup de temps à consacrer à sa recherche immobilière, il existe une solution : les alertes sur les portails. Pour réussir votre acquisition immobilière, ne faites pas l’impasse sur cette étape. En entrant le type de bien qui vous intéresse, l’emplacement, les critères et votre budget, vous serez assuré d’être prévenu à chaque fois qu’un nouveau bien qui correspond à vos attentes est mis en vente.

Faites de très nombreuses visites
L’étape suivante, vous vous en doutez, ce sont les visites. Et là, allez-y « franco ». Multipliez-les. Certes, les visites sont fastidieuses. Et au bout de 3 ou 4, on a tendance à mélanger un peu tous les biens. Mais plus vous visiterez et plus vous verrez avec discernement les points forts et les points faibles de chaque logement. Vous finirez ainsi par savoir exactement quelle maison à Pibrac est faite pour vous.

Faites ensuite une offre d’achat à la hauteur de votre budget, mais tout en respectant les prix du marché sinon elle n’aura aucune chance d’être acceptée par le vendeur. N’oubliez pas qu’en ce moment, les acheteurs sont nombreux sur le marché. Les vendeurs ne sont pas très enclins à la négociation.

O.D. / Bazikpress © pict rider

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée