26 mar

Ne cherchez pas à négocier le prix de l’annonce immobilière à Brax qui vous intéresse !

AdobeStock_102603737

Vous cherchez à acheter un logement ? Vous avez repéré une annonce immobilière à Brax qui pourrait vous convenir ? Ne perdez pas de temps et contactez l’agence immobilière qui a le bien qui vous intéresse en vente. En effet, on n’est jamais trop prudent : il ne faudrait pas que celui-ci vous passe sous le nez. En ce début d’année 2018, même si la demande ralentit, les acheteurs, boostés par les taux bas, sont toujours là. Et vous ne le savez peut-être pas, mais l’arrivée du printemps dope toujours la demande et les ventes !

Évidemment, lorsqu’on achète un logement, on a toujours en tête de négocier. Mais est-ce si facile ? Et est-ce faisable ? Les acheteurs et les vendeurs l’ont bien compris : en 20 ans, l’immobilier a bien changé ! Depuis Internet, les acheteurs consomment de l’immobilier sur leur canapé, le soir, sur leur tablette, quant aux vendeurs, contraints et forcés, ils proposent des prix nets !

Conséquence de ces bouleversements : les marges de négociation se sont considérablement réduites. Il y a 20 ans, tous les biens immobiliers se négociaient. Pourquoi ? Parce que tous les vendeurs surestimaient leur logement. C’était la règle. Ils espéraient trouver le pigeon. Aujourd’hui, ce n’est plus possible. Avec Internet, les choses ont changé. Si un bien est affiché à un prix trop élevé, il ne trouve pas preneur, car les vendeurs se rendent vite compte que le prix de vente est déraisonnable et incohérent avec le marché.

Si autrefois, les vendeurs gonflaient leurs prix et qu’il était coutume de négocier 10%, aujourd’hui, 3 % à 5 % sont déjà une bonne ristourne. Pour négocier davantage, autour de 20 % par exemple, il faut que le bien soit en vente depuis 3 à 6 mois.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée