30 mai

Votre agence immobilière de Brax reste optimiste !

AdobeStock_408977181

Votre agence immobilière de Brax garde le moral. Et elle n’est pas la seule… Le marché immobilier est dynamique et devrait le rester ! Les banques y veillent : en mai, la plupart des barèmes de taux reçus affichent des baisses de taux de 0,10 % en moyenne, mais allant jusqu’à 0,20 % pour certains. Un très faible nombre de banques a toutefois remonté ses taux, mais de 0,05 % seulement. Les taux de crédit retrouvent ainsi des niveaux proches des plus bas historiques !
Selon la 11e édition du baromètre Crédit Foncier / CSA sur le moral des professionnels de l’immobilier, 3 professionnels sur 4 (77 %) restent optimistes pour les 12 prochains mois. Évidemment, ce chiffre est un peu en baisse. Mais même s’il est en recul par rapport au record de septembre 2017, ce taux d’optimistes est globalement au même niveau (trois quarts des professionnels) depuis deux ans. En revanche, l’écart tend à s’accentuer entre l’Ile-de-France (89 % d’optimistes) et la province (75 %). Le niveau bas des taux d’intérêt et le dynamisme du marché nourrissent cet optimisme, lorsqu’à l’inverse les professionnels se déclarent inquiets par la diminution des aides à l’accession.

Dans le détail : trois professionnels sur quatre (74 %) considèrent que le marché du logement s’est stabilisé (42 %) ou amélioré (32 %) de janvier à avril. Toutefois, la proportion des professionnels estimant que le marché s’est détérioré progresse : 26 % contre 11 % en avril 2017 (+ 15 points en un an).

Trois professionnels sur quatre (74 %) favorables au rétablissement de l’APL accession
Interrogés sur le projet de loi ELAN, les professionnels estiment plusieurs mesures prioritaires : la simplification des normes et procédures d’urbanisme (pour 70% des répondants), la revitalisation des centres-ville (41%), la lutte contre les recours abusifs (39%), la rénovation énergétique et la transformation des bureaux en logements (27%). 3 professionnels sur 4 (74 %) estiment enfin qu’il faut revenir sur la quasi-suppression de l’APL accession intervenue fin 2017.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée