30 Août

Qu’est-ce qui vous attend à Léguevin en termes d’immobilier ?

Covid-19 oblige, la rentrée sera sûrement un peu difficile … Reprise, prix… Qu’est-ce qui vous attend en termes d’immobilier à Léguevin ? Faisons le point.

Une reprise post-Covid qui se fait attendre…
Bien que les Français aient massivement finalisé leurs projets d’achat immobilier sitôt la levée du confinement prononcée, l’effet conjoint des incertitudes sanitaires, de la dégradation du pouvoir d’achat de certains ménages – dont les revenus ont baissé – et le durcissement des conditions d’accès au crédit ont affecté la reprise de l’activité du secteur de l’immobilier. En réalité, les ventes réalisées en juillet ont juste réussi à se stabiliser par rapport à leur niveau de juin.

« La crise a privé le marché de 18 % de son activité annuelle qu’il sera impossible de rattraper en 2020 », indique Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger. Il ajoute que « le rebond technique de la demande, constaté depuis la sortie du confinement, n’a pas été suffisant pour permettre au marché (de l’immobilier, NDLR) de renouer avec les niveaux d’activité de l’année dernière ».

Des prix de l’immobilier toujours en augmentation
Il ressort de l’analyse des données qu’a recueillies le baromètre LPI-SeLoger que la fébrilité de la reprise et le recul de l’activité n’impactent en aucune façon le prix de l’immobilier hexagonal. Tirés vers le haut par une raréfaction persistante de l’offre à laquelle fait face une forte demande, les prix des logements continuent (imperturbablement, serait-on presque tenté d’ajouter…) d’augmenter, aussi bien sur trois mois (+ 2,1 %) que sur l’année (+ 5,2 %). « Les tensions sur les prix restent vives et elles se sont même renforcées », souligne Michel Mouillart.

En juillet, les prix signés (mesurés en niveau annuel glissant) ont ainsi augmenté de 5.2 % sur un an, contre + 4.0 % il y a un an à la même époque. Depuis le début de la crise actuelle, la hausse annuelle des prix se maintient donc à plus de 5 %. Et aucun mouvement de baisse générale ne se dessine !

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée